top of page
  • Photo du rédacteurLacerta Bilineata

Le Lézard Des Murailles (Podarcis Muralis), Description

Le lézard des murailles (Podarcis muralis) est une espèce de lézard qui a une large distribution en France et en Europe. Il n'était probablement pas indigène au Royaume-Uni à l'origine, mais a été introduit à l'époque moderne et il existe aujourd'hui plusieurs populations en expansion dans diverses régions du pays. Le reptile a également été introduit en Amérique du Nord, où il est parfois appelé "lézard des murailles européen". Le Podarcis muralis peut atteindre 20 cm de longueur. C'est un petit lézard mince dont les écailles varient fortement en couleur et en motif, comme on peut le voir clairement sur les photos ci-dessous. Les lézards des murailles se nourrissent principalement d'arthropodes tels que des insectes et des araignées, mais ils aiment aussi les escargots et les vers. Ils ne sont pas capricieux et mangent pratiquement tout ce qui entre dans leur bouche, et parfois même une baie.


Les lézards des murailles partagent souvent le même habitat que les lézards verts occidentaux (Lacerta bilineata), beaucoup plus grands, et si vous vous demandez maintenant comment ils s'entendent avec leurs cousins plus dominants et beaucoup plus colorés, la réponse est: c'est compliqué ;-) Les plus petits spécimens de Podarcis muralis s'enfuient à toutes jambes lorsqu'ils s'approchent d'un lézard vert adulte (parce qu'ils ont peur, à juste titre, d'être mangés), et même les plus grands lézards des murailles semblent au moins éviter leurs voisins verts. Mais il n'est pas rare que les lézards des murailles se prélassent au soleil juste à côté des lézards verts ou même les enjambent sans montrer aucun signe de peur.


Il est probable que le "statut d'amitié" de ces deux espèces de lézards dépend du type d'habitat qu'elles partagent, de l'abondance de la nourriture pour les deux espèces et de leur capacité à s'éviter. D'ailleurs, il est assez fréquent que les lézards des murailles se cannibalisent entre eux (j'ai été témoin d'un tel épisode et je l'ai filmé; ci-dessous se trouve également une photo du "cannibale" avec le "corpus delicti" - la queue de la victime mangée - qui pend encore de sa bouche).


Il est également fascinant de constater que les lézards des murailles peuvent présenter au moins six types d'apparence différents, appelés "morphes" (le mot est dérivé de "morphologie") au même endroit, ce qui est très spécial dans le règne animal au sein d'une même espèce. Ainsi, si vous avez déjà observé des spécimens verdâtres avec des zones de poitrine/ventre orange, ou des animaux bruns avec des dessous jaunes, ou encore des lézards des murailles gris-brun avec des "saphirs" bleus sur les flancs, et que vous en avez conclu qu'il devait s'agir des différences entre les mâles et les femelles ou les subadultes, vous aviez très probablement tort.


Des spécimens aussi différents peuvent avoir le même âge et le même sexe, et ils appartiennent certainement tous à la même espèce. C'est simplement que les lézards des murailles, au cours de leur évolution, ont développé ces six types d'apparence différents (qui impliquent aussi quelques autres différences, par exemple au niveau du système immunitaire - vous pouvez lire tout cela sur Wikipedia). En plus de cela, il existe probablement aussi des différences régionales. Ainsi, bien que les lézards des murailles ne soient pas d'éblouissants "oiseaux de paradis" comme les lézards verts, ils ont certainement un penchant pour la variété et les variations colorées, et je les trouve personnellement au moins aussi beaux que leurs flamboyants cousins :-)


Tous les individus présentés ici ont été photographiés dans mon jardin au Tessin ou dans ses environs immédiats.




Comments


bottom of page